Fuite des compétences à l’ère du Digital – Ampleur et pistes de solutions

Le Club-DSI Tunisie et INFOTICA sont heureux de vous inviter à la conférence "Fuite des compétences à l'ère du digital : Ampleur et pistes de solutions" le 13 Décembre 2018 à l'UTICA.


Le lien pour s'inscrire en ligne : http://www.sarracard.com/Register/

 

La conférence sera riche en témoignages, en panels diversifiés et un débat ouvert pour les présents.

 

Programme:

 

08:00

Accueil, café de bienvenue et Networking

 

Mme Rim SAAIDIA

Animation de la Conférence - Journaliste ExpressFM

09:00

Ouverture officielle

 

Mr Anouar MAAROUF

Ministre des Technologies de la Communication et de l'Economie Numérique

 

Mr Imed ELABED

Président INFOTICA

 

Mr Hatem TRIGUI

Président Club DSI Tunisie

 

Mr Kais SELLAMI

Président Fédération Nationale du Numérique

09:20

Résultats d’une enquête-étude

 

Mustapha MEZGHANI

Expert

09:40

Points de vue de nos talents

 

 

 

10:00

Panel « Quels Impacts sur les entreprises et sur la Tunisie »

 

Mme Sihem BEN LAMINE

Directeur Central de la Transformation Digitale - GAT Assurance
Modératrice du Panel.

 

Mme Sahar MECHRI

Executive Director - Magazine Le Manager

 

Mr Ahmed MESSAOUDI

DG de l'immigration et des travailleurs étrangers - MFPE

 

Mr Abdelhafidh BEN TKHAYAT

DG des Systèmes d'Information - Banque Centrale

 

Mr Fateh BELHADJALI

Executive Partner - Société Vneuron

10:30

Pause-café

11:00

Parole à la salle : Propositions et pistes de solutions

11:50

Panel « Quelle stratégie pour attirer et retenir les talents »

 

Mr Ahmed CHERIF

Vice-président - Club DSI Tunisie

 

Mme Houbeb AJMI

CEO - Université Centrale

 

Mr Imed AMMAR

CEO - Société GFI Tunisie

 

Mr Iheb BEJI

CEO - Société Medianet

 

Mr Mohamed Tahar MISSAOUI

Directeur des Etudes - Sup'Com

12:20

Synthèse et recommandations par le rapporteur de la conférence

 

Mme Ines HALLAB

Consultante RH

12:30

Clôture

 

 

Les thèmes et questions afférentes qui seront traitées lors de cette conférence:

1- Situation et ampleur :

  • - Loin de toute spéculation, quelle est l’ampleur réelle du phénomène à l’ère de cette mobilité internationale ?
  • - Quelles sont les différentes raisons et motivations de nos talents qui partent en Europe, aux Amériques et au Moyen Orient ?
  • - Quelles sont les destinations préférées de nos ingénieurs diplômés en informatique et télécoms ?
  • - A-t-on mis en place le nécessaire (moyens, organisation, etc.) pour établir et maintenir un contact avec nos talents à l’étranger afin de pourvoir parler d’une véritable diaspora utile pour le pays ?
  • - Quel stade de l’hémorragie a-t-on atteint ? Sommes-nous capable de prédire l’évolution de la situation durant les prochaines années ?

 

2- Impacts:

  • - Quel est l’impact sur les entreprises ? Quels sont les problèmes qui en découlent ?
  • - Existe-t-il une corrélation avec le taux élevé de mortalité des entreprises notamment les start-up ?
  • - Quel a été l’impact sur l’économie de la Tunisie ces dernières années et quel est l’impact prévisionnel pendant les années à venir si on ne fait rien ?
  • - Au-delà de l’impact direct sur l’économie numérique, n’y a-t-il pas d’impacts indirects sur les différents secteurs de l’économie ? peut-on en mesurer l’effet sur le PIB ?
  • - Qu’en sera-t-il en cas de crise économique mondiale dans les années à venir qui provoquerait une forte et brutale vague de retours ?


3- Solutions:

  • - Y a-t-il des solutions pour pallier, même partiellement, à cette mobilité non maîtrisée ? Lesquelles ?
  • - Comment inciter nos talents du numérique à revenir en Tunisie après une expérience à l’étranger ?
  • - Comment retrouver la croissance du secteur numérique et capitaliser sur les choix faits durant les 2 dernières décennies en manière de formation universitaire ?
  • - Quelle stratégie nationale adopter et comment la décliner en plan d’action réaliste ?
  • - Que faut-il mettre en place pour que le gouvernement travaille efficacement sur le sujet en partenariat avec les professionnels et la société civile ?